Opération réussie.

mardi 1 décembre 2009 § Poster un commentaire

Upgrade

Passer d’une ancienne moyenne gamme à une nouvelle moyenne gamme, ça fait mal au porte monnaie. Heureusement il s’agit de moyenne gamme et donc c’est encore quelque chose d’abordable.

J’avais emmené Sakura-hime (mon pc adoré) chez le réparateur. Dix minutes plus tard, le verdict tombe (avec l’accent chinois de Montgallet) « Hum c’est pas possible, il va falloir changer la carte graphique ». Main à la carte bleue, code et … aie, ça fait mal putain chiotte merde quoi.

C’est donc avec un compte en banque en larme que je sors du magasin. En tout ça m’aura pris une petite heure.

Team Medical Dragon

C’est donc avec fébrilité que je procède à la greffe.

Lunettes, masque, casaque chirurgicale et champs stérile, ma sœur derrière moi pour m’éponger le front (c’est pour l’image). Perceuse (oui, je suis un bourrin), tournevis. Bon on ouvre la bête, je vois la carte graphique. En effet elle est là, recouverte de noir et de vert. C’est le moment critique. Je dévisse l’ancienne carte, je la désolidarise … ptain infirmière, épongez moi le front … et je la déconnecte de l’alimentation.

Sakura-hime est là, qui gît sans cœur. Courage ! Je suis là !

Maintenant ça se corse. Faut pas faire le mariole. J’ouvre la boite de la carte graphique, je sors la carte graphique, je regarde le manuel. Oh mon dieu, ce truc a été écrit pas un nerd ! Heureusement j’ai quelq’un dans ma tête qui fait « Mais pourquoi tu te fais chier ? Tu remplaces juste la carte et ça marche quoi. » »Oui, mais si ça foire ? » « Ça peut pas foirer, t’es un geek ! » Et donc sans vraiment me poser plus de question sur ce qui va où, je connecte la carte à l’alimentation, je l’insère dans la carte mère et … « Oh putain, on a un problème, la vis veut pas rentrer ! » « Pince kocher ! Allez mon gars, on se démonte pas ! » J’attrape la vis avec la pince, un coup de tournevis, deux coup de perceuse et … Voilà.

Réanimation

On rebranche donc la bécane sur tous ses tuyaux. Alim, moniteur, enceintes … et ensuite on retient son souffle et on appuie sur le bouton. La bête frémis, émet une série de bip et s’anime. Elle vit. Coup d’œil au moniteur : pas d’artefact. Mais c’est pas à un étudiant sage-femme qu’on apprend à poser un diagnostique. Mon gars, il va falloir mettre les mains dans le camboui.

Premier check-up : le gestionnaire de périphérique. M’annonce que la carte est là (ouf) et qu’elle fonctionne (ouf).

Les miracles du Plug’n’play

Ma carte ronronne et Sakura-hime n’a plus ces vilains artefacts qui lui vrillaient le visage. Elle peut maintenant retourner dans un merveilleux pays plein d’Elyséens, plein de zombis, de graphisme vectoriel … Merci la technologie. Moi qui pensait en avoir pour une journée de galère, je n’en ai eu que pour deux heures. Si ça, ça fait pas plaisir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Opération réussie. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :