Une conclusion, 24h plus tard.

mercredi 20 janvier 2010 § 10 Commentaires

Disclaimer : la lecture de l’article qui va suivre est stricement incompréhensible sans la lecture des deux précédents articles et du commentaire de l’article précédent. Je me dédouane également des éventuels restes d’incompréhensions qui pourraient subsister chez le lecteur suite à cet article : il n’a sans doute pas accès aux discussions Facebook qui ont suivit le postage du lien du précédent article.

Résumé de la fin de l’épisode.

J’ai éteint mon ordinateur et j’ai regardé Jocelyne, Rachel et Anta qui étaient plongées dans leurs révisions sur le placenta. J’ai ensuite regardé ma montre – 13h50 – et je leur ai fait « Je crois que c’est l’heure, on y va ? ». Nous sommes donc sortis dans le froid et parcourus les 50 mètres qui nous séparaient de la maternité et nous sommes descendus dans l’amphithéâtre vétuste et nous avons attendu notre formatrice.Elle est apparue à l’heure pile, a distribué les copies ; 20 minutes plus tard j’avais fini.

C’était le partiel sur le placenta. Je n’ai pas ri. J’ai des courbatures dans les intercostaux, ça me fait mal quand je rie et quand je tousse.

Après la fin des cours je suis rentré chez moi, j’ai allumé Facebook et j’ai découvert les dégâts causés par mon article précédent. J’avoue qu’il m’a fallu une quinzaine de seconde pour me demander s’il fallait rire ou prendre les choses au sérieux. On en reparlera.

Ensuite j’ai mangé (même repas pour la quatrième fois : riz et bouillon de légume) et je suis allé chercher les places pour la soirée du 12 Février (détenues jusque là par Mélina que j’ai vu à l’apéro faluchard). Demain il va falloir faire de la « vente forcée » à des PP2. On va tenter de recruter des bénévoles pour le Congrès de la fin de l’année (c’est pas gagné). En rentrant chez moi (tard) j’ai trouvé ma sœur dans le salon qui regardait une émission de téléréalité sur des obèses américains (pléonasme ?) qui tentaient de maigrir dans un duel lipocide. Originalité : une équipe secrète en mode warrior dans le désert. Ma mère a surgit presque aussitôt après. Le bar d’en dessous a choisis ce moment précis pour commencer le djembé (attention lien musical).

Coup de gueule : moi aussi je sais le faire !

Moi aussi je sais faire un article qui s’appelle Coup de gueule, mais comme j’en aurai sans doute pleins à pousser (problème du blog du type journal) je ne peux pas me le permettre. Ce coup de gueule s’adresse à l’égocentrisme, à l’hôpital qui se fout de la charité. Je vous renvoie au commentaire de l’article précédent et à la réponse qui l’accompagne.

Je vous rappelle au passage que vous n’êtes pas obligé de lire mon blog. Non vraiment. Si vous n’aimez pas ça je ne vous oblige à rien. Je m’en sortait très bien moi avec mes trois potes qui me lisait quand un nouvel article tombait dans leur Google Reader, ma groupie officielle déclarée (ce qui m’a surpris, j’ai trouvé ça fun), ma lectrice qui passent quand le coeur lui en dit et la deuxième qui doit être entrée dans le groupe de ceux qui me suivent avec un Google Reader. Moi ça me suffit.

Je rappelle au passage que l’humour n’est pas accessoire ici, le second degré est là aussi avec son amie l’auto-dérision. J’aperçois même un petit morceau d’exercice stylistique qui se ballade dans le coin. Mais à quoi bon je ne sais pas écrire, n’est-ce pas ?



Note : La surabondance de « et » est bien entendue piquée à Nick Cave qui sort son premier bouquin ces temps-ci, il faudra que je songe à aller l’acheter quand j’aurais des fonds pour cela. Et Bifrost avec d’ailleurs.

Note 2 : Djembé Man est une chanson des Fatals Picards (il y aura des gens pour discuter cette référence) qui illustre d’après moi les pires méfaits possible du djembé dans les bars à 1h30.

Note 3 : Je ne vous oblige à rien … mais j’ai vraiment adoré avoir autant de page-view en aussi peu de temps. Mon graphique de statistique a été tiré d’un seul coup. Merci publique.

Note 4 : En fait pour ce qui est de ne pas savoir écrire je suis sérieux. Mais je m’entraine pour que mes pavés mal orthographié à la syntaxe bancale soit plus lisible pour toi, lecteur. J’arrive à écrire des phrases complexes et elles sont presque cohérentes, ce qui est d’un niveau de 5e. Non, ne riez pas, je suis sérieux. (!?)

Publicités

§ 10 réponses à Une conclusion, 24h plus tard.

  • avanouchette dit :

    tu m’enerves pour une simple raison, c’est qu’à chaque « conseil' » que tu donnes, tu oublies de te l’appliquer, aucune personne ne te force a lire leur blogs de chevaux (je prend cet exemple puisqu’il me concerne) alors arrete de nous faire chier avec les trucs genre « ne lisez pas mon blog » , gravissime

  • Anne-Claire dit :

    NON, je confirme par la négation, c’est beau (!), tu ne sais pas écrire et le pire c’est que tu passes pour une personne persuadée de savoir aligner trois mots.
    Tu sais quoi ? Tu écris à peu près aussi bien qu’Amélie Nothomb. Et si ça te fait plaisir alors le problème est grave.
    Et (et tu le sais parfaitement bien en plus) les 5e ne savent absolument pas écrire des phrases complexes (enfin presque tous, il y a toujours des exceptions)… Non ils ne savent pas parce que l’Education qu’on leur donne est telle qu’ils ne savent même plus lire ou écrire.
    Toi t’as de la chance t’écris aussi bien que Nothomb. Wahouh.
    Mais arrête avec tes pseudos comparaisons, c’est pire que tout.
    Tu te crois drôle ? Ca tombe à plat. Tu restes dans la « no-life » attitude que tu t’es créée (tu connais ce super mot « no-life » ou je te fais le coup du « google je cherche pour toi » ?)
    Arrête de nous faire croire que si tu ne parles pas de ta vie sentimentale c’est parce que c’est ton jardin secret.
    Un type qui a un blog se précipiterait pour détailler ses amours dramatiques sur internet dès qu’il aurait une copine.
    Pareil pour sa vie sexuelle…
    Mais ne perds pas espoir, ça peut arriver un jour, car comme le disait le très bon Jean-Claude Dusse « sur un malentendu… ça peut marcher ! »
    Allez, à la revoyure !

    • gromitflash dit :

      Le problème étant « ne met pas d’informations personnelles pour qu’on ne puisse pas les utiliser sur toi ». En fait si je raconte mes histoires de cœur, c’est avant tout à mes amis (oui, on sort et on se voit en vrai : on écoute du métal et de la techno, on boit de la bière, on est des rebelles) et certainement pas sur un blog. Je suis un geek, pas un no-life emo.
      « T’as cru que j’avais une mèche ou quoi ?! »
      Et raconter sa vie sexuelle sur un blog et à d’autre reste un manque de délicatesse absolu. Navré que tu puisses avoir une image si déplorable de moi.
      Voilà pour le fond.

      Pour la forme, je dois avouer que j’écris parfaitement mal. Oui, parfois j’ai des inspiration Nothomb (parce que c’est une écrivain qui a un soin génial dans la forme et un fond qui est le plus souvent mauvais) mais ici je ne travaille pas ce que j’écris. Je le pense, ça sort ; si ça dérape je m’auto-censure. J’ai des tics de langage : point-virgules qui sont devenus archaïques, parenthèse, tirets et crochets qui apparaissent au détour de certaines phrases avec une certaine abondance (mais chez toi aussi, ça me réconforte presque).
      Oui j’écris mal ici parce que ça n’est pas ici que j’écris vraiment.

      Pour mon sens de l’humour, j’ai un humour particulier, il y a des gens qui sont réceptifs et d’autres qui ne le sont pas. Des goûts et des couleurs. Bigard me laisse froid, Fellag me donne des douleurs aux intercostaux (attention, je met la figure de style en italique, yeaaah) et j’ai un rôle de con-hautain qui viens d’une private joke issue d’un channel IRC. Mais je te parle en chinois là, j’arrête.

      On a son style, on a son public. Moi j’essaye d’écrire et je m’améliore. T’es la bienvenue pour repasser dans quelques semaines et me dire s’il y a une évolution. Je ferai attention.

  • Mélanie dit :

    1.N’empêche qu’Amélie elle vend bien.
    2. »Un type qui a un blog se précipiterait pour détailler ses amours dramatiques sur internet dès qu’il aurait une copine.
    Pareil pour sa vie sexuelle… »
    C’est tellement cliché ! Puisqu’on va par là, je vais rattraper les années d’articles sur les chevaux et la mode qu’il me manque et je reviens.
    Anne-claire, terroriste du quotidien va.

    • gromitflash dit :

      Oui, mais trop quoi. *est mort de rire devant son écran*
      Dit Mélanie, tu nous raconteras tes premières fois un jour, histoire de booster tes pageview et tes commentaires ? Moi j’ai remarqué qu’en choquant les gens qui aiment les chevaux je suis entré dans le top 100 des blogs les plus en progression pour la semaine. J’y crois à peine.

      Je recommencerai pas, ça veut dire que des gens vont me lire.

      • Mélanie dit :

        Je tiens déjà à te remercier de m’avoir raconté une des tiennes. Et ya moyen, j’ai quelques idées de premières fois à raconter, cela pourrait devenir un catégorie à part entière.
        *Oui, une arnaque est cachée dans ce projet*
        Et wahou pour ta progression sociale blogesque, bois une bière belge à ma santé pour fêter ça. Et du coup, je suis jalouse, et j’envisage d’exploser mon Blog Rank. Ca tombe bien, je suis à la campagne ce WE, j’essayerai de récupérer des lecteurs en postant des photos de chevaux.

      • gromitflash dit :

        Ah mais tu vas vendre ton âme au diable ! *air offusqué*
        Prend aussi des photos de Sean, le bel irlandais exagérément musclé qui est de passage ajoute quelques trucs un peu glamour comme des fleurs, des papillons et des bisounours !

  • Exirel dit :

    Mélanie, voulez-vous m’épouser ?
    On ne se connait pas, c’est pas grave. Je vous aime déjà.
    D’ailleurs, dès que nous nous voyons, nous vivrons une journée entière de 24h (si on dépasse c’est pas grave) totalement torride, filmé avec un iPhone, et publiée dans la minute post-coïtale sur Twitter, Facebook, mon blog, et celui de Gromit. Et le tiens, évidement, mais on ajoutera une photo de chat, pour faire plus mignon et *kawaï*.

    C’est important, le *kawaï*, sur un blog de fille. Faut être *girly*.

    Whatever.

    Anne-Claire, ta critique n’est ni constructive, ni intéressante. Tu n’apportes rien à cette discussion qu’une hargne puérile.

    En attendant, je pense que nous, « geek », les esclaves de la machine, nous nous gaussons allègrement – et tout cela sans même se sentir un quelconque instant offensé, car rien n’est vraiment bien sérieux.

    PS : Mélanie, j’espère que tu ne prendras pas mal ma déclaration enflammé. Mais il le fallait. Après tout, quel geek obsédé par son phallus n’irait pas déclarer sa flamme dans un commentaire de blog ?

  • Mélanie dit :

    Cher Exirel,
    Votre demande a bien été prise en compte et placée en bonne place (grâce à ton article sur les poissons rouges qui a changé ma vie : maintenant je me marre quand je vais à la laverie parce qu’il y a un vendeur de poissons rouges sur le chemin enfin bref) sur ma liste d’attente des prétendants au mariage.
    Et de ce fait, je pense que je vais aller m’acheter un nouveau rouge à lèvre et tout raconter en détail, parce que c’est ce que DOIVENT faire les filles sur leur blog.
    Vive la république, vive facebook,
    Amitiés,
    Mélanie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Une conclusion, 24h plus tard. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :