Ce qu’il ne faut pas dire.

mardi 16 février 2010 § 3 Commentaires

Ce billet se proposera  aujourd’hui d’emmener le lecteur un peu en dehors de ma vie d’étudiant sage-femme. Je ne vais pas faire le coup du disclaimer, j’en ai marre du comique de répétition. J’expliquerai ça aussi plus loin.

Et toi ? La vie, les études ?

Aujourd’hui arrivé à l’heure pour le partiel d’embryologie. Je crois que j’ai sauvé la moyenne. Deux questions, des schémas.

Ensuite les formatrices nous ont offert des régulations de stage (les échos du stage de PMI sont prometteurs … hum des histoires de précarité, de paupérisation et de femme violées ; I’m not sure to like it !) et une correction du contrôle d’Obstétrique. Il parait qu’on ne sait pas lire le français ; c’est dommage que la formatrice qui nous a encadrée nous ait expliqué un peu mieux les questions. Elle ne sait pas lire non plus ? 32 copies avec la même erreur, il y a de quoi se poser des questions.

Ma nouvelle coupe de cheveux a fait se lever des sourcils. On dit que je suis mieux comme ça. Moi je me sens un peu différent et je commence à m’y faire.

Le cours de psychologie n’a pas eu lieu : on nous a offert une pause géante de 13h à 16h30. Les filles ont parlé de la St Valentin (il me semble que c’était l’année du tigre, je ne comprends plus rien moi !) et bien sûr des cliniques en double jury qui fait frémir tout le monde.

J’ai d’ailleurs été un peu choqué d’apprendre ce que faisait une de nos formatrices en clinique normative. Non, vraiment, mener la consultation avec la patiente totalement nue d’un bout à l’autre ça me dépasse. Superbe exemple de préservation de la pudeur, superbe exemple d’humanité. Réduire la femme à un corps, à un utérus sur patte qui transporte un autre corps. Je dis bravo, belle mentalité de médecin. Je croyais qu’on devais justement se comporter différemment. Je me suis trompé encore ?

Il y a eu aussi la séance ragot sur la fête de Vendredi, rapport à une photo dossier postée par Marine sur FaceBook. Oui, j’embrasse une fille. Shocking.

Il faut que j’arrive à mettre un effet sonore quand les gens lisent le mot « shocking », un genre de reverb … j’ai pas encore trouvé mais maintenant on fait des films en 3D alors ça pourrait arriver.


Où l’on en viens donc à parler de ses commentaires d’hier.

Je ne vais pas me justifier. D’ailleurs je ne vois pas ce qu’il y a justifier ici. L’alcool ? Le fait que les gens s’amuse ? Oh mon dieu, regardez les photos, il y a au moins … 10 ou 12 couples pour 120 personnes, c’est un nombre incalculable ! On est proche des résultats des soirées médecines en terme de nombre de germes échangés.

De là à qualifier cela de lupanard … Oui je sais qu’il y a des gens qui ont reçu une éducation qui les dispose à penser qu’il n’y a qu’un pas à faire et qui, parce qu’ils sont convaincus du bien fondé de leur action ou parce qu’ils ont l’intime conviction d’avoir trouvé la vérité, n’hésite pas à le franchir.

Non ce n’est pas de l’étroitesse d’esprit. Enfin… Si. Mais si je polémique encore plus je vais encore exploser mon nombre de pageview et pour un journal c’est indécent d’avoir autant de pageview.

Sinon il faut aussi avouer que les filles sobres dans les soirées sont faibles, exposées aux méchants hommes un peu démoralisé qui ont bu deux verres et qu’elles sont vraiment incapable de résister à un rock. Merde sur un blog de l’AF ça pourrait presque être crédible ! Mais oui, arrêtons là les frais : il nous faut interdire ces soirées de dépravation morale où les jeunes boivent, dansent, s’amusent, s’embrassent … il parait parfois même qu’il leur arrive d’avoir des relations sexuelles à but non procréatif et ce, en dehors du mariage ! Mais que fait le Vatican !

Je m’arrête là pour le seconde degré (ou le troisième, ou le huitième en partant de la droite) parce qu’ils y a des gens qui pensent ça sérieusement. Moi aussi j’ai peur pour eux : ils risquent de se reproduire et de transmettre leurs valeurs morales… Et moi je risque de faire l’accouchement.

Ebauche de conclusions :

Voilà donc une ébauche de conclusion quant à ce qu’il vaut mieux éviter de dire sur un blog sous peine de se faire emmerder par l’élite bien-pensante.

Number One : On ne parle pas de chevaux. Jamais. Vraiment. Il s’agit sinon de s’exposer au risque d’être mis sur la liste noire d’un club d’équitation (au moins !) et à celui d’être mordu par tous les chevaux qui font circuler les noms sur un site communautaire.

Number Two : On ne parle pas de skyblog, de gif animé ou de fluo. Ni même des gens qui écrivent des poèmes sur des skyblogs avec des gifs et des couleurs fluo. Je rappelle aux petits rigolos qui me lisent qu’il s’agit d’une communauté qui représente presque 10 millions d’utilisateurs (au moins 1/10e de 4chan) et qu’ils ne savent pas utiliser un ordinateur (sinon ils seraient sous wordpress, dot-clear ou à la limite blogger (j’ai frappé over-blog de mes foudres, ils viennent de basculer sur un modèle avec publicité obligatoire)). Cela fait sourire des gens mais que direz vous quand plusieurs milliers de kevins vous balancerons des « lol mdr jte kiff bb » dans vos commentaires ?

Number Three : On ne fait pas d’ellipse avec des points de suspension. Jamais. Sinon le lecteur va s’imaginer des choses. Et ne dites surtout pas que c’est fait pour malheureux ! Un lecteur qui pense ? Et puis quoi encore ? On est bien là pour insulter son intelligence non ? La preuve il y a un disclaimer en haut… Ah non c’est vrai que j’en ai pas mis cette fois. Suis-je bête aussi !

Number Four : On ne marque pas qu’il y avait de l’alcool à une fête ! Il semble qu’une règle tacite fasse alors de nous, de facto, des alcooliques notoires. Quelle réputation scandaleuse après !

Le respect de ces recommandations préserve la santé (c’est de l’auto-expérimentation), si vous y contrevenez vous vous exposez à l’explosion de votre nombre de pages vues et à plusieurs commentaires incohérents.

Mention quand même à Anne-Claire qui s’est améliorée dans sa maitrise stylistique.

Mais au fait … c’est qui JCDusse ?

Publicités

Tagué :, , , , ,

§ 3 réponses à Ce qu’il ne faut pas dire.

  • Ava dit :

    Non tu es trop fort et je vais rejoindre la secte des admiratrices du gentleman le plus classieuxde l univers… Tu amalgames le fait que je desaprouve ton aventure (mdr) sous l emprise de l alcool et le fait d’ être anti soirée j ai eu ton âge avant toi bouffon et si je suis étroites esprit je ne le suis pas de vagin (sic) mais c est si pitoyable et j ai hâte qu’ on se croise pour voir ta verve incendiaire . Comme quoi les petites bouffones sont aussi sur wordpress! Quant a tes copines pas du tout du meme ip que toi ( non pas du tout) je leur fait un câlin mais de loin pour eviter de chopper leurs herpès obtenu avec des mecs vierges et pédants les ayant manipulées alors qu’ elle etaient défoncées Et donc ouvertes tels des fruits murs prêtent a enfin offrir aux looser leur moment de gloire, la preuve en est de tes articles qui nous rappelle sans aucun cesse que tu t es coupe les cheveux, que les nanas en peuvent plus pour toi. Aller va , les skyblogs de chevaux auquel tu semble vouer une obsession (mon pauvre etre si dégueulasse) te passent le bonjour … Un jour tu fairas l amour toi aussi( avec une cul de jatte bourrée sous LDD shit et cocaïne) mais tu le feras;)

    • gromitflash dit :

      Woot j’ai failli louper ce message d’amour !

      Si je n’avais pas regardé les messages indésirables il aurait fini dans ma corbeille mais je suis magnanime et je regarde mes messages indésirables.

      Merci quand même de prouver au monde ta bêtise. Et même, merci d’en rajouter une couche. C’est beau, c’est fort, on dirait du nutella au départ mais l’odeur nous détrompe rapidement.

      PS : Ne t’inquiète pas, quand je me ferai enfin dépuceler par une cul de jatte bourrée sous LSD, shit et cocaïne, violée par son oncle de 45 ans et le tout au court d’une tournante où elle sera sacrifiée à St Dark Vador, je posterai les photos bien crades sur mon blog, je mettrai des commentaires et même un lien vers la vidéo youporn … ouais je suis comme ça moi, tu me connais maintenant ;).

      PPS : les apostrophes et la ponctuations ne sont pas des accessoires mais des outils. Tu peux les utiliser si tu ne veux pas qu’on ai l’impression que ce n’est pas ta petite soeur de 9 ans qui a répondu mais bien l’étudiante sage-femme de 3e années (ah les études de sage-femme, où l’on apprend l’ouverture d’esprit, à ne pas juger les gens, ce genre de chose …).

      PPPS : (ça fait de plus en plus de post tout ça) Je constate également que mes hameçons marchent toujours aussi bien et que les thons les attrapes toujours aussi facilement. Pardon pour le thon, c’est le premier nom de poisson qui m’est venu à l’esprit.

      PPPPS : Évidemment, si tu désapprouves mon aventure avec autant de verve il ne s’agit pas, bien entendu, d’un jugement moral. Non, pas du tout. Vraiment, je me demande où j’ai pu pêcher une idée pareille… C’est clair que le fait d’être anti-soirée ne dispose pas du touuut à ce genre d’opinion. Pas du tout.

      • Exirel dit :

        Mais non Gromit, elle est très tolérante !
        Bon, ok, tolérante avec une hallebarde verbale, mais tolérante quand même !

        Cela dit, j’espère qu’elle se fait pas trop mal. Une hallebarde, quand même. é_è

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Ce qu’il ne faut pas dire. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :