Plongeon dans l’inconnu.

mercredi 24 février 2010 § 4 Commentaires

Un réveil qui sonne pendant les vacances, c’est incongru.

Hier au matin j’avais mis mon réveil à 10h. Nous dirons qu’il s’agit d’un éclair de folie. J’avais rendez-vous avec Cyrielle et Morgane pour ce que je préfère : faire découvrir ma ville. On a commencé par déjeuner dans un chinois vers Beaubourg. Le Mardi, c’est pas facile de trouver un musée ouvert ! Oui le Louvre, Orsay, Beaubourg, … touts ces musées étaient fermés à mon grand damn.

Quelques petits tours dans le quartier des Halles, aller voir Notre-Dame. Là encore : histoires, légendes. La conciergerie et Marie Antoinette, la Sainte Chapelle et son crocodile.

Arrête ! Ici commence l’empire de la mort.

Descente dans les catacombes de Paris.

Un peu d’attente, des vigiles à l’air sinistre qui nous engueule parce qu’on a pas préparé de monnaie (il faut dire qu’on a vu nul part qu’il fallait le faire). Nous sommes donc descendu, une bonne centaine de marches en colimaçon pour déboucher dans des galeries sombres. Cyrielle est passée devant et a eu droit à quelques frayeurs (on est joueur ou on ne l’est pas).

Au détour d’un couloir deux colonnes noires et blanches et un frontispice : « Arrête ! Ici commence l’empire de la mort. »

Ce qu’il y avait derrière n’était pas très engageant. Un passage mal éclairé, des ossements, une ambiance lourde et humide … de quoi se cacher aussi et de quoi donner des décharges d’adrénaline à une nancéenne. Les vigiles avaient encore plus l’air de par rigoler qu’en haut. Quelle misère quoi … si on pas rigoler un peu quand même.

Des ossements, des crânes, des fémurs avec du lichen. Une vision sur notre futur … Bon on arrête de faire emo et on continue.

En fin de visite on nous a poussé au cul pour finir en vitesse. Chiant.

Dis, je peux avoir un canard ?

Après les 83 marches pour sortir des catacombes nous nous sommes dirigés vers les Tuileries. Discussions imagées, sur des noms, des relations sentimentales. On a évité les flaques et les enfants qui courent pour s’échouer sur des chaises au bord du bassin.

J’ai profité de cet intermède pour appeler Stan qui nous a rejoint peu après.

En attend les filles sont parties en délire sur des canards, des mouettes et des pigeons qui jouaient les maquereaux.

« Ma qué, ma si tou veux touché lé canarrdo, ma qué faut payé ! »

Devant tant de mercantilisme ornithologique, nous avons préféré fuir. Pas de canard pour Stan !

En quête d’un bistrot nous avons échoué devant St Eustache (et devant l’ancien cimetière des innocents). Il parait que si on bouge les pierres dans la crypte de St Eustache on trouve encore quelques phalanges.

Happy Days.

« Au fait il est où le restaurant ? »

« Ben il est vers St Michel. »

« Euh certes … mais où vers St Michel ? »

« Ben … il est vers St Michel. »

Heureusement Stan a eu de la chance (ou il avait un radar, je ne sais pas) et nous avons trouvé le Happy Days Diner. Il a l’air de bien s’être entendu avec Morgane. Nous sommes donc entré avec une demi-heure d’avance (en réalité une heure) et la serveuse nous a mis une table pour huit. On a temporisé, encore, encore en attendant ceux qui devaient nous rejoindre. Ensuite on a pris un apéritif. On quand même fini par commander en mangeant tout doucement afin de garder la place quand enfin ils sont apparus.

On a fini de manger (j’ai beaucoup aimé le spicy chili burger !) et on est allé au bar. Et là la troupe a utilisé sont pouvoir de dispersion.

En ce moment j’ai du mal, il y a trop de monde dans ce bar : on se marche les uns sur les autres, on se bouscule. Il y a un vrai coup de feu sur le coup de 21h30 j’ai l’impression : avant 21h il n’y a pas grand monde et après 22h30 ça se vide.

J’ai vu du monde, rencontré des inconnus (qui ne sont plus vraiment inconnus maintenant) et je me suis bien amusé. Stan aussi j’ai l’impression. Hum, graine de faluchard celui là, mais pour l’instant c’est pas son truc. Ça a le temps de changer.

Quelques projets pour la suite.

Je suis invité à Nancy ce week-end, je dois voir Selim demain soir, je dois voir Stan et aller aussi cinéma. J’ai enfin des joueurs pour un jeu de rôle plus ou moins sérieux. Enfin !

Beaucoup de choses en fait.

Ah et il parait que je vais au congrès Amienois. Et peut-être un peu ailleurs.

Ah et j’ai de la lecture et de l’écriture à finir.

Publicités

Tagué :, , ,

§ 4 réponses à Plongeon dans l’inconnu.

  • edenlys dit :

    Zut, ça avait pourtant l’air cool les catacombes, j’avais prévu d’y aller… un jour. J’envie ta semaine de vraies vacances ^^ Enjoy !

    • gromitflash dit :

      Tiens, tu viens sur mon blog toi maintenant ? ^^
      Ca doit faire 2 semaines que je te lis … ça fait bizarre :o

      Et puis les catacombes c’était cool … et faire peur aux filles dedans encore plus !

  • edenlys dit :

    Mon unique commentateur inconnu, il faut bien que je regarde qui c’est ^^ Et comme tu n’entres pas dans les catégories des blogs qui m’énervent, je continue de venir te lire :P

    Bon ben j’irai aux catacombes alors… mais sans garçon !

  • Morgane dit :

    Hey même po vrai d’abord! c’est qu’a cyrielle qu’on a fait peur! moi je me sentais dans mon élément xD… je voulais même faire la danse de salomée parmi les ossements (mmmmh glauque à souhait xD)
    Puis pour les canards je voulais juste leur jeter des cailloux… elle me laisse jamais m’amuser mon arrière-grande-marraine ='(…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Plongeon dans l’inconnu. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :