Nancy le Samedi.

samedi 27 février 2010 § Poster un commentaire

Je commence le billet à 19h10.

Parce qu’à 3h du matin j’aurai sans doute autre chose à faire et une alcoolémie un poil trop violent pour être en état d’écrire. Il faut prendre ces lignes pour mon testament. Je vais mourir ce soir. Oopas.

Donc il se peut qu’apparaisse un Nancy le Dimanche auquel cas je n’aurai pas survécu à ma soirée et/ou je n’aurai pas réussi à m’amuser assez pour avoir autre chose à faire. Angoisses profondes.

Hier soir, insomnie.

Hier j’ai passé la journée à ne rien faire. Un break avant d’attaquer la fin des vacances qui vont être, entre autre, consacrées … à réviser. Ben il y a un partiel Lundi : combo droit des familles et antibiothérapie.

On se demandera pourquoi je n’ai rien écrit, et je vous répondrai que je n’avais rien à écrire. Je me suis levé, j’ai baillé, j’ai bu du coca, j’ai mangé du riz, je me suis collé devant mon ordinateur, j’ai rangé ma chambre et j’ai fait ma valise. Est-ce que j’avais vraiment quelque chose d’autre à faire aussi ?

Hier soir je me suis collé au lit avec l’intention de dormir et de me lever tôt pour avoir mon train. J’ai eu mon train mais je n’ai pas réussi à dormir. J’ai donc zoné, regardé un truc, rezoné, re-regardé un truc, écrit beaucoup comme toujours dans ces cas là. J’ai fini par fermer l’œil vers 5h du mat’ avec pour seule angoisse de ne pas me réveiller à temps et de rater mon train. Je me suis levé trop tôt, je suis parti pile poil à l’heure et j’ai eu mon train.

Je hais mes insomnies.

Nancy

Cyrielle est venue me chercher à  la gare de Nancy et m’a amené chez elle. On a pris le café, on a papoté, on a regardé Very Bad Trip. Au repas des nouilles et de la bière. Cyrielle n’aime pas qu’on touche à sa cuisine, qu’on tripote le contenu de sa poêle (même avec une bonne intention) et qu’on fasse sa vaisselle.

J’ai donc fermé ma gueule et j’ai mangé.

Morgane est arrivée peu après et a fini le plat de nouille. Les deux filles se sont mises à parler parler parler. Je me suis retrouvé perdu dans une conversation de fille (enfin plus vraiment, je commence à m’habituer).

Il a quand même fallut sortir un peu. On est allé à la Place Stanislas (saluer Stan), un classique à Nancy. Je n’avais pas vraiment envie de m’enfermer dans un musée avec le beau temps qu’il faisait. En passant devant la Mairie j’ai eu un souvenir ému du congrès de l’année dernière et de l’apéro des régions. Cela me semble tellement loin en fait. J’ai fait depuis des progrès dans mon approche et ma pratique.

On s’est dirigé vers la Pépinière. Je n’ai pas mis les pieds dans ce parc depuis 1996 il me semble. C’est un espace qui se trouve près de la place Stanislas et qui accueille une petite animalerie (des ânes, des poneys, des chèvres, … et des macaques !). On a fait le tour, mangé des barbes à papa et on a pris une bière dans un pub pas loin.

Nancy by night ?

On est passé au Auchan faire des courses pour la soirée. Beaucoup d’achat, beaucoup d’alcool en perspective, beaucoup de bonnes choses en fait.

On dirait même que j’ai réussi à finir mon article. Hum … ben à bientôt pour un Nancy le Dimanche.

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Nancy le Samedi. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :