Tempête.

lundi 1 mars 2010 § Poster un commentaire

Nancy le Dimanche.

Curieusement je choisis de faire une ellipse complète sur ce qui passé hier soir. Pour préserver mes rapports humains avec les personnes concerné (parce que je les adore !), pour ne pas donner mon avis (qui justement pourrait faire que certain d’entre eux m’adore moins) et pour préserver la réputation d’une demoiselle.

Galanterie, chevalerie … vous savez ce truc qui fait de vous quelqu’un qui a des principes.

Je me suis donc réveillé sur le canapé sans couverture vers 10h30, sans gueule de bois (je crois que, tout compte fait, mes pires gueules de bois sont dues au Whisky) et avec un appartement incroyablement silencieux. On passe sur le champs de bataille que représentait la table basse. J’ai pris une douche vraiment brulante (pour me réveiller) et j’ai profité du jet massant (Cyrielle, ta douche, elle est cool !).

Comme un air de Tempête.

« Tais-toi le vent ! »

Dehors il vente comme pas possible. On ne voyait pas encore les vaches voler mais c’était pas loin.

Vers 14h Cyrielle eut un déclic : « Au fait, il est à quelle heure ton train ? »

« 15h15 »

« Bon ben va falloir qu’on se prépare ! »

Cyrielle, gueule de bois et pyjama de bloc. Moi douché et habillé depuis des lustres. Morgane aussi.

On est parti une demi-heure avant l’horaire pour avoir le train. Je n’aime pas arriver pile à l’heure, en cas de pépin ça marche pas. Je suis sorti à 50m de la gare (embouteillage oblige, surtout un dimanche, surtout devant la gare) et j’ai affronté le vent.

Il me semble avoir entendu que le bilan total était de 45 morts … c’était pas une petite tempête. A Nancy on a été seulement frôlés.

J’ai eu mon train et j’ai soufflé. Je n’aime pas être en retard, c’est pourtant clair non ? Je me suis branché sur mon ordinateur et j’ai commencé à geeker sur batterie (un autre truc que je n’aime pas : geeker sur batterie). Mon estomac a cru bon à mi-parcours de me rappeler que j’avais le ventre vide. Déjà que de ce côté là ça allait pas fort, ben se gérer une hypoglycémie à un wagon seulement du wagon-restaurant hors de prix de la SNCF …

Suites simples ?

Le conducteur avait prédit une vingtaine de minute de retard, finalement on est arrivé à l’heure. La vie est bien faite quand même quand elle s’y met. En rentrant je me suis précipité sur le placard et le frigo. Ah, manger ! Les réflexes primitifs de l’homme  ! Allumer l’ordinateur, allumer l’autre, lancer le gestionnaire de torrent … Les réflexes primitifs  du geek ! Et bien oui l’ordinateur est passé avant l’estomac. On me dira que c’est presque normal.

J’ai eu droit à des nouilles, à de la soupe et à une migraine carabinée.

J’ai passé ma soirée à réviser mon partiel de bactériologie. Je sais que ça va être dur, mais, comme toujours, j’y vais au talent ! On va y arriver ! C’est jamais qu’un truc sur les infections bactériennes … j’y connais beaucoup de choses en bactériologie …

Je vais mourir demain.

« On va tous mourir ? » dirait Flore.

Ah et à partir de demain je commence le recrutement pour ma partie de Dimanche. J’hésite encore pour le scénario mais la nuit porte conseil il parait …

Publicités

Tagué :,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Tempête. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :