Une poignée de poussière.

samedi 20 mars 2010 § 1 commentaire

Vanitas Vanitatum.

J’ai regardé la mort en face. Elle m’a renvoyé un étrange sourire et m’a chuchoté des paroles rassurantes. Elle s’est ensuite éloignée.

Parfois les choses ne tiennent qu’à une poignée jetée en l’air.

Je suis arrivé pour ma clinique avec un peu de retard (sans vraiment savoir que j’étais en retard) et je me suis assis. Rien n’avait commencé. Notre formatrice nous a souhaité bonne chance et a jeté une poignée de papiers pliés sur la table. Un jeu de mains rapide et chacun a son sujet, son jury.

La boule d’angoisse s’en va car je connais mon jury et que je connais mon sujet. Maintenant, y a plus qu’à.

Le sujet en lui même était assez méchant (une histoire de césarienne avec hémorragie) et le vécu de la patiente était difficile à recevoir (une péridurale qui ne fonctionne pas en début de césarienne). J’ai fait des erreurs de débutant et si j’ai la moyenne c’est vraiment avec de la chance. J’ai l’impression d’avoir le cerveau qui fonctionne à deux kilomètres par heure en ce moment …

De photographe à photographe.

Aujourd’hui, retour en consultations.

La sage-femme avec qui je suis est très sympa (je commence à la connaître, après plusieurs gardes et quelques demi-journée de consultation). Il parait que la maternité est classée numéro 1. De quoi, on ne sait pas, mais un classement dans le Figaro la met numéro 1.

Un photographe est donc venu et a pris des photos, il est tombé sur la sage-femme qui sortait juste d’un accouchement et a décidé d’en faire sa couverture.

Et donc après les consultations j’ai pu assister au travail d’un photographe professionnel en salle de naissance. Il m’a parlé de réglage de lumière, de technique de prise du sujet, de focus et de tout un tas de choses intéressantes que je me suis empressé de mettre en pratique en sortant de l’hôpital.

L’attaque du machin atomique tueur de grand-mères.

J’ai fini de préparer mon scénario pour demain. Oui demain je vais enfin pouvoir faire jouer ce groupe que j’attends depuis des siècles. On commencera par quelque chose de pas trop sérieux et d’assez soft (pour ménager les novices) mais à terme le but est clairement de jouer à quelque chose de plus profond, de plus sérieux et de plus sombre. De faire une campagne de Kuro quoi !

La place du père.

La dernière consultation a donné lieu à un débat vif entre une patiente qui trouvait que l’allaitement était une chaine pour la femme et qu’il excluait le père, et la sage-femme qui renvoyait à la place le portage et la toilette.

Débat où je n’ai pas eu encore le temps de me faire une opinion … mais je serai ravi d’avoir celui des sage-femmes, étudiantes sage-femmes, père, mère ou autres qui me lisent et qui ont justement un avis sur la question.

Publicités

Tagué :, , , ,

§ Une réponse à Une poignée de poussière.

  • ambresf dit :

    perso, je ne crois pas que ce soit une « chaine », comme tu dis, et que ça n »exclut pas le père, il y a d’autres choses à faire avec un bébé! et puis préparer des biberons, penser à aller acheter le lait, ça n’est pas une chaine non plus? maintenant chacun ses opinions et son ressenti, il n’y a pas de vérité là dedans… le même débat a eu lieu hier au staff sur les couches jetables et lavables, avec ceux qui trouvent que les jetables ont libéré la femme, et ceux (celles – dont moi) qui trouvent qu’aller chercher son paquet de couches au supermarché et sortir les poubelles, c’est plus contraignant que d’appuyer sur le bouton de la machine à laver…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Une poignée de poussière. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :