La machine à claque. Petit Nain.

samedi 8 mai 2010 § Poster un commentaire

Cet article va être troué.

Presque un disclaimer, ce sous-titre vous indique qu’il s’agira d’un article à ellipse. Ellipse donc sur les jours de panne d’inspiration (entre jeudi dernier et samedi dernier) où j’ai pondu un récit de mon voyage en Turquie que je peux sans problème qualifier de convenu et de mal écrit, ellipse sur le déjeuner avec @prejudiciable, et sur beaucoup d’autres choses.

Le retour de l’Anne-So.

Anne-Sophie est revenue de la Réunion, avec plusieurs mois de retards, certes. Elle est arrivée dimanche dernier, s’est écroulée de rire en voyant mon sms de bienvenu (si j’ai bien compris la chose) et s’en est allé rejoindre son hébergement aux environs du Trocadéro. Diane est allé la voir, moi j’avais des choses à faire.

Je l’ai revue le Lundi soir pour l’aider à aller signer son bail (et pour faire l’état des lieux).

On a mangé à Bastille, on a évité d’aller boire. Surtout que le Mardi j’étais en consultation. Peut-être que je vais aller la voir cet après-midi … ça ne serait pas sérieux n’est-ce pas ?

Chambre Mortuaire.

En allant en stage lundi j’ai attendu ma sage-femme devant la station Quai de la Rapée pendant une bonne dizaine de minutes. On verra plus loin que ce n’est pas un fait isolé, moi ça me dérange pas (je peux dormir dix minutes de plus).

« Excusez moi monsieur, je cherche une espèce de chambre mortuaire … je … »

Il a l’air de porter un fardeau trop lourd pour ses épaules et semble un peu perdu …

Moi : « C’est à dire ? »

Lui : « C’est pour faire une identification de corps. »

Et là je comprends qu’il cherche l’institut médico-légal de Paris. Je le lui indique et il se retourne une dernière fois pour me remercier et me souhaiter une bonne journée. Quelque part ça m’a fait mal : on n’atterrit pas Quai de la Rapée à la morgue si on est pas mort d’une façon inhabituelle : accident, suicide, meurtre …

J’ai laissé mon imagination vagabonder en attendant la sage-femme.

Un épilogue en forme de prologue.

Je ne peux pas vous dire comment tout ça va finir, ce que je peux vous dire c’est comment cela va commencer … (ouais, je me prends pour Néo quand j’écris ici).

Cet article n’est que le premier du week-end, j’ai des choses à raconter. Pendant que j’écris la suite, vous avez au moins eu ça à vous mettre sous la dent ! A tout à l’heure.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement La machine à claque. Petit Nain. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :