Je télécharge illégalement.

mardi 6 juillet 2010 § 2 Commentaires

Et ceci est un billet de plus ou moins provocation.

C’est vrai qu’il n’était pas prévu mais un petit twit innocent de @louyouk m’a juste donné envie de répondre. Et par là même je vous donnerai ce qu’il faut pour comprendre en quoi le fait de télécharger est sain, citoyen et surtout assez peu différent de ce que nous faisons actuellement.

L’article de départ est ici, lisez le donc avant de continuer !

D’abord, j’aime la musique.

J’ai grandi avec un éventail très élargi d’influence culturelle : musique classique, musique folklorique (quand mon père jouait de la flute de pan) ou vieille musique des années soixante-soixante-dix que ma mère se mettait le soir. J’ai appris ensuite à élargir mes horizons et j’ai découvert des montagnes.

Et ce jour là s’est posé la question que se pose n’importe quel lycéen fauché : « Ptain, mais je fais comment pour trouver un arbre à billet ? » Le problème était que mon argent de poche me permettait alors, avec mon train de vie, de m’acheter environ un ou deux albums par mois au maximum, et encore je devais restreindre mon budget livre.

Ce jour là apparu dans un ciel nimbé d’une lumière d’or le dieu peer-to-peer.

Je devenais un pirate parce que c’est ainsi que l’on a décidé de m’appeler et peu à peu mon disque dur s’est retrouvé petit. Alors ce jour là, j’ai effacé ce que je n’écoutais plus pour continuer à télécharger.

Et je télécharge parce que j’aime la musique.

Personnellement j’aime mes artistes et je les encourage. Cela veut dire que comme tout bon fanboy, quand un pote me balance sur IRC « Hey ! J’ai un lien rapidshare pour le dernier Opeth, tu veux ? » et bien je prends, je télécharge et j’écoute. Beaucoup. Longtemps. Plusieurs fois. Et trois semaines avant sa sortie, je me suis rendu compte que Watershed est un album de merde et que j’ai bien fait de ne pas l’acheter.

De l’autre côté il y a les albums dont on entend parler par des amis ou à la radio. Par exemple deux excellents albums comme Caravan Palace et Perpetuum Prairies que j’ai connu à la radio, un soir, à 2h30. Rien de disponible alors, mais vingt minutes plus tard j’avais l’album dans mon pc et la musique dans les oreilles.

J’ai vu Caravan Palace le lendemain en concert parce que j’avais adoré le groupe et j’ai acheté Perpetuum Prairies deux jours après l’avoir téléchargé.

Parce que je sais pertinemment que le téléchargement ne tue pas les artistes, d’ailleurs des études l’ont prouvé … Je ne suis pas un cas isolé. Pour les artistes produits par des majors, je télécharge et je vais aux concerts parce que je sais qu’ils ne gagnent presque rien sur les albums (et donc je me réserve pour les beaux objets) alors qu’ils gagnent beaucoup plus sur les concerts. Pour les artistes indépendant je télécharge et si ça me plait j’achète dans la foulée et je vais aux concerts aussi.

La théorie du bouillon culturel.

Vous me demanderez alors le rapport avec les blogs, avec twitter. Il s’agit de bouillon de culture. Internet permet de quitter les œillères de la grande distribution. On ne consomme plus ce que l’on nous dit de consommer mais nous consommons ce qui nous tombe sous la main et qui nous est recommandé. Un peu comme les liens que j’ai mis dans cet article.

Vous avez, normalement, consommé du écran et du louyouk. C’est du bon, je vous le recommande. Par contre j’ai peur que vous ne puissiez pas les trouver en magasin.

De même je télécharge des choses qui ne sont pas trouvables en France. Pour l’instant je n’ai pas trouvé les bons albums de Savage Genius en France. Même si j’habite à Paris et qu’il y a des magasins d’import. Et que dire de Paradise Lunch ou de UVERworld ?

Pourtant je sais qu’il y aurait un public pour ça.

Sur internet un musicien peut se faire connaître parce que les gens le télécharge. C’est devenu une réalité. Parce que quelques téléchargeur comme moi, quand ils tombent sur quelque chose qui leur perce le crane, ils achètent. Et je pense d’ailleurs que ceux qui téléchargent vraiment n’importe quoi n’ont pas la capacité d’aller chercher plus loin que le catalogue Warner ou Vivendi.

Publicités

§ 2 réponses à Je télécharge illégalement.

  • Alesc dit :

    Tout à fait d’accord cher Gromit !
    Je suis comme toi : je télécharge pour découvrir, puis j’achète… ou pas, c’est selon. Et j’achète bien plus que du temps d’avant le p2p, puisque je découvre plus de choses.
    Après c’est vrai qu’il reste des solutions comme Spotify et Deezer, mais j’avais été déçu par la qualité sonore et le manque d’exhaustivité du catalogue.
    Et je l’avoue également : je télécharge beaucoup de série en VOST, parce qu’aujourd’hui l’offre légale n’existe pas : il faut attendre des mois et se taper de la VF, ou alors quand on a la possibilité d’acheter tout de suite du dématérialisé, ça revient au moins aussi cher que du DVD (qui a dit « foutage de gueule » ?).

    PS : Je te signale juste une petite coquillette : « je télécharge et je vais aux concerts parce que je sais qu’ils ne gagnent presque rien sur les albums […] alors qu’ils gagnent beaucoup sur les albums. ». Je pense que tu voulais dire « alors qu’ils gagnent beaucoup sur les concerts. » ;)

    • gromitflash dit :

      Merci pour la coquille.
      Ben c’est en gros ça, deezer est intéressant hein, pour écouter de la merde. Mais mon installation sonore fais que je ne tolère pas vraiment les mauvaises qualités. Et puis leur catalogue est à chier.

      Pour les dématérialisés … les conditions sont vraiment mauvaises : non transportables, non portables, non transférables, non partageables.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Je télécharge illégalement. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :