Humour sur bloc opératoire, mousse de gynécologie.

dimanche 5 septembre 2010 § 1 commentaire

Nouveau stage.

A vrai dire je me fais passablement chier au bloc opératoire. J’aimerai passer du côté aide-opérateur comme l’externe mais le problème c’est que je ne suis pas un externe et que les gens ne veulent pas savoir. Même si ça m’aiderait bien pour mes sutures pour le coup.

J’ai donc fait de la figuration et du service. J’ai vu quelques cœlioscopie, un lifting, une tumorectomie et plusieurs césarienne.

Et j’ai un peu rigolé aussi.

Humour de chirurgien.

Je suis dans le saint des saints de l’humour chirurgical. Celui qui pèse sur la patiente en réalité et sur le reste de l’équipe. On en parlait justement dans l’article précédent, ça tombe vachement bien hein ?

Dans un bloc volent des blagues. Et elles volent vraiment bas. Qu’il s’agisse d’un commentaire de base la pilosité de la patiente (un chirurgien qui parle parce qu’il préfère « [être] entre les cuisses de femmes bien épilées » ou bien d’une blague sur la vie sexuelle d’une infirmière « Et bien, vous avez pas molli ! Enfin ton mari surtout ! ».

Fin, délicat, graveleux à souhait.

Nous passerons bien sûr sur les commentaires graveleux sur les asiatiques (« Oh, j’aimerai que ma femme soit aussi serrée ! ») ou sur les noire (« Le problème, c’est qu’elles se lavent pas. ») Ce n’est pas que le racisme soit un sujet hors de la mode, mais je pense que j’y reviendrai ultérieurement.

Il y a aussi une couche sur l’infantilisation des patientes. En direct. Heureusement, pour ces patientes là, il reste l’anesthésie générale qui les préserve d’entendre ce que l’on dit sur elle.

C’est l’histoire d’un chef et d’un interne au dessus d’une cœlioscopie. Le chef dit à l’interne :

« Tu vois, pour faire un bon chirurgien faut un gros pénis et un égo sur-dimensionné. »

« Ah ben ça va, répond l’interne, je suis déjà bien pourvu par la nature ! »

« Alors c’est bon, t’as aussi l’égo sur-dimensionné. »

C’est plus ou moins ce que je me dis quand je les vois bosser au bloc opératoire.

Ah, dernière précision : ces traits d’humour valent autant pour les hommes que les femmes. Pas de jaloux hein, nous sommes tous égaux dans un bloc opératoire.

Publicités

§ Une réponse à Humour sur bloc opératoire, mousse de gynécologie.

  • Estelle dit :

    C’est grosso modo le même souvenir que je garde de mes stages en bloc op !
    Avec les même commentaires graveleux… J’ai souvenir d’une dame un peu ronde sous AG pour une coelio, qu’est ce que j’en ai entendu sur les gros(ses)…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Humour sur bloc opératoire, mousse de gynécologie. à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :