Est-ce que les embryons humains rêvent d’embryons ovins ?

jeudi 21 octobre 2010 § Poster un commentaire

Conjurer la loose par le win.

C’est plus ou moins comme ça qu’on peut résumer mon week-end. J’ai eu une bonne séance de travail avec mon VP Com de l’Anesf, où on a bossé sur des histoires de charte graphique, de typographie … des trucs qui vous intéressent sans doute peu mais qui ont un impact sur vous tout de même. D’ailleurs j’ai lu récemment un compte rendu de conférence … faut que je creuse encore.

 

Je suis donc rentré chez moi, avec l’intention de passer un samedi soir dans la plus pure tradition no-lifienne : pc-pizza-web. J’avais compté sans la présence de ma sœur. Clouée au lit par une migraine. Tiens c’est marrant comme les histoires se répètent.

Avec un peu de gentillesse, elle a pris ses anti-inflammatoire et a été sur pied en moins de 10 minutes. Et 10 minutes plus tard nous étions en train de dîner au Pachyderme. Je ne m’étendrais pas beaucoup sur le reste de la soirée, mais je laisse à votre imagination le soin d’imaginer comment nous avons fini dans une soirée avec des thésards en histoire du sport.

 

Je n’irai pas au Golden Blog Award parce que ….

Je ne sais pas si vous avez entendu parlé de ça, mais la Mairie de Paris organise un concours des meilleurs blogs français avec vote des internautes et tout. C’est une chouette idée. Mais le problème c’est que je ne sais pas vraiment dans quelle catégorie me caser, vu que je n’ai pas la prétention d’apporter une information utile sur la technologie, le sport ou la mode.

A la limite je pense qu’on pourrait me mettre dans lifestyle mais … ouais non.

Et puis ils ne veulent pas de trucs politiques, pour éviter les emmerdes, et je comprends ça.

 

Juste un autre planning.

J’ai changé de décor. Le planning toujours, ses histoires, mais un autre arrondissement et une autre population. En fait j’ai laissé mes jeunes filles désespérées, jetées dehors par leur famille parce que la mère en fouillant le sac de son ainé avait trouvé une plaquette de pilule, et je me suis retrouvé face à d’autres problématiques.

Ce n’est pas moins intéressant, c’est juste autre chose.

 

Amours adolescents.

J’ai donc ouvert le bal des entretiens avec des adolescentes qui venaient pour leur contraception. Parce que c’est l’amour, parce que c’est lui, elle. Bon faire au passage du dépistage de Chlamydia parce que le gars pige pas qu’il le file à sa copine … c’est autre chose.

Je me demande combien de rupture on inflige comme ça.

« Chéri, j’ai des Chlam alors jte quitte. T’es allé voir ailleurs en fait hein ? »

(et ça se trouve c’est elle qui les avait et qui lui a filé.)

 

Et donc on a fini avec …

Une femme, la trentaine, très sûre de son image de femme. Elle a un enfant, elle est divorcée et elle vient pour une IVG. Une préservatif qui craque, et puis dans sa famille ça ne se fait pas trop.

Et quand on en parle, son masque tombe pendant quelques secondes et elle ressemble à une adolescente qui vit sa première histoire d’amour.

 

Autre histoire d’un couple d’étudiant que la réalité a rattrapé d’un coup, comme une pilule oubliée. On passe d’une histoire de teen movie à une scène de Chabrol. Moi derrière mes yeux (pour faire la caméra), la conseillère pour tâtonner dans leur cuirasse et nos deux patients dans le rôle du couple qui doute. En anglais s’il vous plaît, comme une belle version originale.

Un couple de cinéma français, une mise en scène plate et épurée. Et moi avec mon malaise.

 

Dire non.

Ce matin en arrivant, c’était le débat sur une fiche. Un cas bizarre, une jeune fille avec des jeux qui sont allé trop loin, une mère peut-être ambivalente.

Parce qu’elle n’a pas pu dire non, parce que l’autre en face ne laisse pas vraiment le choix. C’est un truc qui dérape et qui fait une victime.

Et je trouve que 12 ans c’est dur pour porter un poids pareil.

 

Il n’y pas qu’elle, mais je crois qu’à cause de l’âge son cas me choque plus qu’un autre. Alors qu’elle, elle n’est pas enceinte.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Est-ce que les embryons humains rêvent d’embryons ovins ? à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :