Bordel ambiant

jeudi 4 novembre 2010 § 8 Commentaires

Cet article sert de test.

Pour changer un peu, j’utilise d’autres outils. Ici sont donc Word et Zotero, et le but est de mettre en place un système de note de bas de page rapide (1). On va donc faire ce test et si c’est concluant on continuera comme ça. Le bon côté c’est la possibilité de mettre en place des notes de bas de page et de pouvoir travailler hors ligne, ce qui est bien pratique quand on commence un article dans une salle abandonnée au fond d’un sous-sol de Saint-Vincent de Paul. Ce qu’on fait dans cette salle n’est pas d’une grande importance(2).

Deux choses importantes : d’abord cet article va être un bordel sans nom. Et quand je dis sans nom, je veux dire par là que ma chambre, à côté, c’est un camp militaire. Pour ceux qui la connaissent ça va donner une indication de ce que j’entends par bordel sans nom ! Ensuite vous remarquez les petits trucs par-ci par-là qui jalonnent le texte. J’ai eu hier un TD sur Zotero (3), un plugin de Firefox, qui vous explique pourquoi j’utilise Word. J’entends déjà un puriste qui me commente « Hey, pourquoi t’utilises pas LaTeX ? » mais je lui répondrais que wordpress ne s’écrit pas en LaTeX. Ouais, je sais, c’est une honte.

Changement de décor, chronique d’un monde qui fuit.

J’aime bien mon quartier. Ca va faire plus de quinze ans que j’y vis et je l’ai vu bouger, évoluer. Par exemple, ma rue, au début, était du genre où il ne faisait pas bon se balader passé une certaine heure sous peine de se faire raser de près et délester de son portefeuille. Peu à peu les boutiques de mode et de créateurs ont remplacé les manufactures et les bobos ont envahit les rues avec leurs restaurant ; là où avant de survivez que les bars gays.

Et bien en passage dans le passage Vendôme (4) je me suis trouvé bien en peine parce que Sébastien a fermé. Il a été remplacé par une saleté de restaurant japonais tenu par des chinois. Saletés de chinois. Déjà qu’ils tiennent un bar louche/bordel/salle de jeux dans le même passage.

Chez Sébastien c’est ce restaurant turc où tu entrais pour manger un kebab. Je te parle du vrai Iskender Kebab ou de l’Adana Kebab, pas de ton grec pourri que t’achète à l’arrache au coin de la rue. Il te servait ça sur un lit de blé concassé avec de la sauce tomate et des oignons blancs crus. Et si t’avais encore faim il te servait le tarama maison avec son pain turc tout chaud sortant du four. Et pour finir le café turc, le vrai, avec un bon centimètre de marc à la fin au fond de la tasse, et les pâtisseries au miel et à la pistache. Il y avait ça, et sa femme qui servait. Sa femme qui m’a parlé de ses grossesses, lui qui parlait de ses enfants tout jeune et qui était encore plus chaleureux quand je le croisais le matin en allant en garde ou en rentrant.

Ben ce restaurant a fermé, je ne sais pas où ils sont et j’ai grave les boules là.

Le royaume des livres.

Mercredi matin j’ai dormi et je me suis réveillé avec une gueule de bois à faire frémir un suédois. Ca faisait longtemps que je n’avais rien bu et la reprise a été douloureuse. Je me suis donc levé, j’ai appliqué mes traitements habituels (5) et je suis parti, tout guilleret vers mon seul et unique cours de ma journée. Ah les joies de la journée de cours où on ne fait rien.

Ce cours important se tenait sur Zotero qui est un logiciel de bibliographie. Moi je commence à le trouver bien. Pour en reparler plus avant, disons qu’il permet non seulement d’ajouter, d’indexer et de classer des sources. Il permet d’y ajouter des marqueurs, des notes, des détails et surtout tous les détails nécessaires pour obtenir des bibliographies aux normes internationales (et notamment la norme Vancouver, truc non lisible pour les néophytes). Notons qu’il est intégrer à Firefox et qu’il peut indexer des documents directement depuis les sites d’éditeurs et les catalogues de bibliothèques. Je l’ai essayé un peu et c’est magique !

Mais l’important ça n’est pas le cours. L’important c’est la bibliothèque. Je ne sais pas si vous êtes déjà allés à la Bibliothèque Interuniversitaire de Médecine (BIUM pour les intimes) mais moi je suis tombé sur le cul. Là dedans ça sent la poussière et le papier décomposé. Les panneaux annoncent « Pour consulter les ouvrages antérieurs à 1931 adressez vos demandes aux guichets ». Les sections sont belles, remplis d’ouvrages reliés de cuirs ancien avec des titres étranges tels que « Etudes de population tuberculeuse du département de la Seine » ou « Les syndromes infectieux ». Derrière le guichet central se trouvent des escaliers qui semblent s’étendre dans les méandres du batiment.

Je veux une bibliothèque de ce genre ! Et je crois que je vais y perdre mes joueurs un de ces jours.

Une étude qui dérange. Un peu.

Il y a une semaine a été votée une loi au parlement. Celle qu’on appelle : loi relative au financement de la sécurité sociale. Je m’intéresse surtout à l’article 40 auquel ma future collègue 10lunes a consacré un billet (6) il y a peu. C’est dans ce contexte que des sites de vulgarisation comme Doctissimo et maintenant Magic Maman nous offre des articles bruts, non nuancés et mal interprétés sur une étude néerlandaise (7) qui va faire beaucoup de bruit ces prochains temps. A regarder pour ceux qui bouffent un peu d’anglais médical.

Ce que je peux en dire c’est d’abord que cette étude est un peu à remettre à sa place. Elle montre qu’il y a une augmentation du risque de décès néonatal dans les accouchements pris en charge par des sages-femmes aux pays bas. L’étude est solide et ses conclusions sont accablantes : il y a un véritable malaise dans le système hollandais. Elle conclue que les morts néonatales (qui sont significatives au niveau statistique mais qui restent rares) sont plus fréquentes lorsque la prise en charge est effectuée par les sages-femmes pour les patientes à bas risque et avance trois raisons à cela : le retard au diagnostic dû à l’absence de médicalisation (écoute discontinue des bruits du cœur toutes les 2 à 4h par exemple), le retard de prise en charge dû au transport et le fait que le médecin qui reçoit la patiente freine parfois la prise en charge parce que la patiente a été considérée comme à bas risque.

De mon humble avis d’étudiant sage-femme, je pense que cette étude qui alarme tant les sites de vulgarisation n’est pas extrapolable en France. D’abord parce qu’en France les obstétriciens ont peur et mettent un monitoring dès l’entrée en salle de naissance. Ensuite parce que le bloc est à moins de 20 mètres de la salle d’accouchement et, croyez moi, une césarienne en urgence peut être faite en moins de 2 minutes montre en main si l’équipe est rôdée. Je ne sais pas comment se passe la formation des sages-femmes aux Pays-Bas donc je ne vais m’avancer sur le sujet.

Je tiens tout de même à souligner, par-rapport à cette expérimentation de maison de naissance qui aura lieu en France à partir de Janvier, que le cadre légal qui insiste sur la proximité avec les hôpitaux et que la formation des sages-femmes permettrait, à mon avis, d’éviter le deuxième et le troisième problème inhérent au système hollandais. Pour le reste … le temps nous le dira.

Quand on veut noyer un chien, on l’accuse de la rage.

 

[Edith vous dit quand même : le transfert en publication immédiate n’est pas très simple … mais il faut pas s’en faire hein, c’est une question de temps avant que je trouve la technique.]

 

 

[1] “Pour l’instant ça a l’air pas mal.”

[2] “Un vague cours de méthodologie de la recherche.”

[3] “Zotero | Home,” http://www.zotero.org/

[4] “Pour les ploucs : rien à voir avec la Place Vendôme.”

[5] “Coca-Cola et pâtes.”

[6] 10lunes, “Sept ans de réflexion,” blog, Dix lunes, Novembre 1, 2010, http://10lunes.canalblog.com/archives/2010/11/01/19483540.html.

[7] A. C. C. Evers et al., “Perinatal mortality and severe morbidity in low and high risk term pregnancies in the Netherlands: prospective cohort study,” BMJ 341, no. nov02 2 (11, 2010): c5639-c5639.

Publicités

§ 8 réponses à Bordel ambiant

  • Mel dit :

    Tiens, toi tu es peut être la personne qui pourra me renseigner, comme j’ai pas le temps de faire des recherches ; ma mère a lu dans le journal que la France était passé du 5e au 14e rang (j’imagine européen mais j’en sais rien) en matière de mortalité infantile. Alors les chiffres de la mortalité ont seulement un peu augmenté, mais les autres pays se seraient améliorés et pas nous. T’auras pas une idée de pourquoi? Parce que la presse, mauvaise relayeuse d’information n’avance aucune explication? Ca perturbe ma mère, et donc elle me perturbe. Si tu étais au courant, tu illuminerais ma journée ! Sinon, je continuerais quand mm à lire ton blog :p

    • gromitflash dit :

      La vache, ça c’est une colle.
      On a tous été plutôt surpris par ce passage de la 5e à la 14e place. Il faut savoir que ça se joue tout de même à peu de chose dans les 15 premiers (on est tous dans un ordre de grandeur inférieur à 1%) donc ça pourrait être une histoire de mauvaise chance (genre, pas de bol, on s’est pris une bonne raclée et ça changera l’année prochaine).

      Après ce que je pense personnellement c’est qu’on a un soucis dans le système de santé Français. On a fermé beaucoup de structures de soins de proximité et des médecins manquent, des sages-femmes ne sont pas engagées (il me semble qu’une partie des postes de sage-femme à l’APHP n’est pas pourvu). Je n’ai pas de chiffre précis sur la prématurité ou des causes des morts périnatales et infantiles, mais je pense que, comme toujours à cette échelle le système est défaillant.

  • Knackie dit :

    Concernant l’étude hollandaise, à ma connaissance c’est la seule qui met en évidence une augmentation du risque. Celle-ci, datant d’avril 2009, toujours hollandaise, incluant encore plus de cas: 530 000 femmes sur 7 ans ne voit pas de différence de risque entre un accouchement à l’hôpital et à la maison.
    Ensuite la force de l’étude publiée en novembre c’est quand même qu’elle inclue beaucoup de monde et qu’elle est prospective. Maintenant je ne suis pas assez à l’aise en anglais pour bien lire ça. Ce qu’il faudrait faire c’est une « review » de la littérature. Quoiqu’il en soit, les conclusion seraient difficilement transposable pour le système français (différence de formation, de compétence, de statut des sages-femmes, différence de système de soin).

    Sinon je préfèrerais nettement avoir des bars gays que des resto branchouille dans ma rue.

    • gromitflash dit :

      Ben j’aimais bien avant, quand on avait des bars gay … c’est dommage, c’est fini.

      Et, bizarrement, cette étude n’est pointé du doigt en France que maintenant. N’y voyons aucun mauvais esprit.

    • emmanuelle dit :

      Sur l’étude néerlandaise (BMJ novembre 2010) qui trouve une mortalité, voir les commentaires de A. de Jonge (chercheur néerlandaise)
      http://www.bmj.com/content/341/bmj.c5639.full/reply#bmj_el_244029 (tout en bas, premier commentaire) qui dit

      1/ d’abord, ce n’est pas une étude prospective (ce que je comprends: on est parti des décès, mais la population au dénominateur est identifiée rétrospectivement (registre des naissances)

      2/ l’étude est faite sur une seule des 12 régions (Utrecht) et on observe que cette région, par rapport à l’ensemble du pays, deux fois plus de mortalité lorsque les femmes débutent le travail en soins primaire. Egalement, dans la région d’Utrecht, les 2/3 de la mortalité en soins primaire a lieu AVANT transfert, alors que ce taux est de 5% au niveau national. Y a-t-il des caractéristiques particulières dans cette région?

      Emmanuelle

  • emmanuelle dit :

    Est-ce qu’il n’y a pas une forte contribution des départements d’outre-mer? J’ai cru voir ça, à vérifier. Juste pour s’attaquer au vrai problème, s’il est localisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Bordel ambiant à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :