Décembre sous la neige

jeudi 9 décembre 2010 § 3 Commentaires

Les tourments de mon âme sont emportés au loin par un vent chargé de glace

Pour faire un sous-titre aussi émo, il faut vraiment tomber bas. Je n’aime pas les émos et leur mèche. Surtout leur mèche. J’espère juste en écrivant ces lignes qu’aucun émo de 14 ans ne viendra s’amuser à pourrir mes commentaires parce que je dis des choses sur les mèches des émos. Passons.

Aujourd’hui j’étais donc dans la fac de Cochin pour mes cours et au dehors la neige tombait drue. On aurait pu dire qu’il s’agissait d’une tempête, et pendant que le prof épiloguais sur les insuffisances anté-hypophysaire (une petite glande dans la tête qui marche plus) et l’absence de poil qui en découle, moi je regardais la neige tomber en tournoyant par la fenêtre.

 

La neige me replonge dans des souvenirs d’enfance. A une époque lointaine, au moins 17 ans, la neige n’étais pour moi qu’un vague concept. Les boules de cotons qu’on mettait sur les gouaches pour montrer que c’est l’hiver. Parce que l’hiver il fait froid et il y a de la neige. Mais à Paris, la neige … comment dire … je savais pas.

Et un jour je vis la cour recouverte d’une pellicule blanche qui crissait sous mes baskets à scratch (ouais, à l’époque c’était à la mode, horrible non ?) et j’appris que la neige c’était mouillé et froid.

 

Je coupe la parenthèse sur les moments niais de mon passé.

 

Du sang sur la neige

On a eu une AG dont je ne parlerai pas. Le sang a encore coulé et ça risque de continuer.

En sortant le monde était blanc. Dès qu’on a quitté l’enceinte de l’hôpital, il est devenu boueux. La neige immaculée c’est vachement sympa, mais ça devient vite de la boue quand tout le monde marche dedans. Des regardes tristes, le froid. La foule qui s’offre une mini-joie en se tassant dans le RER B.

 

Je suis rentré sur le même chemin que quelqu’un dont la conversation est rare et intéressante. Elle m’a raconté des histoires, je lui en ai raconté aussi.

Je crois qu’hier soir, j’ai encore fait une connerie.

Il faut que j’arrête un peu moi.

Publicités

§ 3 réponses à Décembre sous la neige

  • ambresf dit :

    j’ai bien ri en voyant tout le journal sur la neige à paris…;) nan sérieux, quelques flocons et c’est panique à bord???

    • Gromitflash dit :

      Euh … en l’occurrence oui : routes paralysées, personnes incapables de rentrer chez eux passant la nuit au bureau ou dans des gymnases aménagés en urgence …

      Faut dire que 30 cm de neige on est pas habitué nous.

  • elly10 dit :

    C’était pas quelques flocon mais plus de 10cm! (excusez du peu).
    Le problème de la région parisienne c’est qu’on est très très (trop) nombreux. Donc dès qu’il y a un pb (grève, neige, panne ) ca cafouille +++

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Décembre sous la neige à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :