PEBKAC

samedi 22 janvier 2011 § 7 Commentaires

Problem exists between keyboard and chair

(Loi de Murphy : le premier générateur de bug pour un système est son utilisateur)

A la base j’ai quelques articles à vous écrire sur des sujets aussi divers que les femmes en rapport au corps médical et la virilité au 21e siècle. Seulement voilà, la semaine avance moi j’ai un peu bu ce soir (parce que c’est le vendredi soir après tout, j’ai bien le droit de boire). A la place je vais donc vous assommer avec mes histoires d’échographie obstétricale, parce que mine de rien j’y pige quelques trucs à ce fatras d’appareils et d’images noire et blanche… enfin non on dit échogène et anéchogène. Passons.

 

Blessure narcissique ?

En échographie une jeune mère qui attend son deuxième enfant arrive avec une poussette. Une jolie petite fille dedans, peut-être un an et demi. La patiente s’installe sur le divan et montre son ventre que je recouvre très vite d’une bonne quantité de gel bleu et l’échographie commence. La petite fille commence à gazouiller. Regard tendre de l’échographe.

La petite fille gazouille encore plus alors que tous les regards sont braqués sur l’écran. Sa mère claque de temps en temps de la langue pour essayer de lui montrer. La petite commence donc à retirer ses bottes, parce que, c’est bien connu, si ses bottes tombent par terre sa mère va se lever pour les ramasser. Erreur.

Alors commence la première crise de larme. Là on se dit qu’elle a faim. Votre serviteur va farfouiller dans le sac (sur indication et ordre de la patiente hein) pour choper le bib et le tendre à la petite. Elle le repousse avec une certaine violence (si on peut appeler une tape sur le biberon d’un enfant de cet âge quelque chose de violent). Hypothèse numéro deux, donc, la tétine ! Vous savez cet objet prétendument miracle qui doit vous calmer un gosse ? Et bien là c’était plutôt un mini-punching-ball. Toujours autant de violence, surtout que là ont commencé les hurlements.

Je ne sais pas si vous avez déjà tenté de vous concentrer sur échographie avec un truc de cet âge qui vous défonce les oreilles avec des cris stridents … je vous le dit tout net c’est juste impossible en fait.

Alors, sur injonction spéciale du médecin avec qui j’étais, j’ai pris la poussette, sans les chaussures, sans la tétine ou le bib et je suis sorti la promener dans les couloirs de la mater en passant devant des femmes enceintes et en lui expliquant les différentes parties du service. Si on dit que « Bwaaaah » est un hurlement classique, notre dialogue a ressemblé en gros à ça :

Moi : « Ben alors, pourquoi tu te mets dans ces états ? Oh t’as vu ! Par la fenêtre on voit ***** »

Elle : « Bwaaaah ! Gueeeu … *sanglote en se tordant* Bwaaaaah ! »

Moi : « Oh ça va quoi ! C’est pas si moche hein ? Oh regarde, ça c’est un poste de soin ! Dit bonjour à ma collègue l’infirmière ! »

Elle : « Gueu … *fait une pause de dix secondes (on croit que c’est gagné) puis décide que non, la gueule de l’infirmière lui plait pas* Bwaaaaah ! »

 

Au final la seule technique que j’ai plus ou moins trouvée a été de la faire tourner en rond dans un sens puis dans l’autre avec des périodes d’une trentaine de seconde. Je suis revenu ensuite dans la salle et …

Non, c’était un échec.

Il y avait un problème entre la poussette et l’échographe.

 

Aseptie verbale

Problem exists between brain and tong.

Dans la série des choses moches, il y a cette échographie du premier trimestre avec un autre médecin. On installe la patiente (suivie tardivement, pour la petite histoire) sur la table et on regarde tranquillement. Tout va plus ou moins bien mais il y a une image bizarre dans une partie du cerveau que je repère d’entrée de jeu. Je ne dis rien parce que ce n’est pas mon taff (je suis étudiant, je peux me tromper) donc j’abrège mon examen et je file la sonde au docteur.

Elle regarde, s’arrête une première fois, regarde sous un autre angle et dit un beau « Tiens, c’est marrant, ya un kyste dans le cerveau ».

La patiente blanchit d’un coup. Normal quoi.

Le médecin s’en rend compte « Ah mais ne vous inquiétez pas, c’est juste un kyste dans le cerveau ! En plus c’est pas grave, il est hémorragique ! »

La patiente blanchit encore plus (démonstration de la lessive Homo : rendre les patientes plus blanches que blanches) et, parce qu’elle ne parle pas forcement le médical, elle s’enquiert « Et … hémorragique ça veut dire que … »

L’échographe lui répond, l’air détaché, en regardant le foie « Ah ça veut dire qu’il y a du sang dedans ! » et elle hausse les épaules devant un tel manque de culture (notez que moi aussi parfois ça me semble bizarre qu’on ne sache pas ce que veut dire hémorragique mais bon … dans ces cas là je hausse pas forcement les épaules (juste un sourcil en fait)).

Là, la patiente fait presque un malaise « Mon bébé a saigné dans son cerveau ? » (avouons que c’est une façon plus simplifiée de dire les choses) ce à quoi notre médecin répond un beau « Oui ! C’est plutôt bon signe ! »

 

Je sais pas si c’était fait exprès ou … elle s’est rendu compte au moins que pour une patiente lambda, apprendre que son bébé un truc bizarre dans le cerveau avec du sang à lui dedans, même si nous appelle ça une variation atypique du plexus choroïde à 19, ben ça lui faisait un petit effet ?

 

Syndrome générationnel

PEBKAC

Il y a une chose qui me surprends tous les jours un peu plus depuis que je suis arrivé en échographie. Les médecins les plus balèzes en diagnostic anténatal que j’ai vu de ma vie et avec qui j’ai bossé ont un point faible absolu : la machine. Sauf quelques exceptions, il semble que découvrir la fonction « flou gaussien » dans photoshop soit quelque chose d’extraordinaire et que les claviers s’utilisent avec deux doigts ou une seule main. C’est un pays étrange où le papier de l’imprimante est changé le plus souvent par la secrétaire qui est appelée par un « Hey ! Ya plus de papier, je fais comment pour imprimer mon compte rendu ?! » ce qui m’a juste laissé coi (et après j’ai pris du papier, je l’ai mis dans le bac et j’ai imprimé son compte rendu).

Pourtant ils se battent pour avoir les appareils les plus cools, ceux qui en jettent un max.

 

Il semble d’ailleurs que les logiciels servant à écrire les comptes rendus soient des trucs nébuleux pour eux. Vous comprenez cela a été créé pour être utilisé par des êtres humains … bon ok j’avoue que c’est un truc vraiment bizarre au niveau structure, mais il ne faut pas vraiment une demi journée de formation pour comprendre comme ça marche … si ? Moi ça me semble plutôt logique et accessible. Bon c’est de l’ergonomie française alors …

 

Ah et un jour il faudra qu’on leur explique pourquoi une image en format RAW qui sort de leur échographe ne peut pas être lu par n’importe quoi et prend toute cette place sur leur clé USB. Mais pas maintenant. Parce qu’à ce moment là, quand ces experts en imagerie m’ont dit qu’ils ne voyaient pas la différence entre un RAW et un Jpeg et bien …

J’ai juste eu l’impression de tomber dans une communauté de nerds. Ils font hyper bien ce qu’ils font, ya pas à dire. Mais … tas de nerds quoi !

 

(Note de fin d’article : au fait, ce billet est un peu teinté de second degré, j’ai peut-être un peu forcé le trait sur le dernier paragraphe. Pardon aux familles, tout ça.)

 

Publicités

§ 7 réponses à PEBKAC

  • 10lunes dit :

    Bonne façon de démarrer la journée que de lire ton billet..On t’imagine bien en baby sitter, on imagine très bien aussi ce qui peut traverser l’esprit et le « cœur » d’une femme apprenant sans explications complémentaires une nouvelle forcément anxiogène à la base… On imagine aussi le chef qui appelle sa secrétaire pour remettre du papier dans l’imprimante mais erreur d’interprétation, c’est pas forcément parce qu’il ne sait pas faire, c’est parce qu’il est chef…(et vous m’apporterez un café Solange).
    Bon et aussi aujourd’hui, j’ai appris un nouveau mot (merci Wikipedia). Nerd, c’est trop pour une diplômée de 79…

    • Gromitflash dit :

      J’ai revu la patiente hier. Toujours angoissée, un chir pédiatrique sur place qui explique qu’il s’agit sans doute plus d’un tératome et que …
      « Ah mais ne vous inquiétez pas, il a sans doute une tumeur mais c’est facile à opérer et … »

      Dans la même phrase il lui annonce une chirurgie et une tumeur et il ne pige pas pourquoi la patiente fond en larme … gg

  • ambresf dit :

    je suis d’accord avec dixlunes, changer le papier, c’est pas digne d’un chef voyons… c’est comme composer le numéro d’un confrère pou lui parler d’un dossier (« vous m’appelez dr machin et vous me le passez dans mon bueau! »)…

  • Knackie dit :

    Notre Dr ès échographie lorsque j’étais en stage s’amusait à prendre l’appareil le plus pourri du genre « vous voyez avec le truc trop naze j’y arrive mieux que vous quand même »

  • […] This post was mentioned on Twitter by Poupi ou Mali(ka) ?, Gromitflash. Gromitflash said: Pour les gens qui ne vivent pas la nuit : PEBKAC: http://wp.me/pJ1tR-bm […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement PEBKAC à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :