Méta-périnées

mardi 12 avril 2011 § 13 Commentaires

Bon, c’est reparti pour les métas-truc. Parce que le méta, c’est un peu la vie quand même.

C’est ce que je m’étais dis il y a 5 jours avant de commencer cet article, et puis, vous me connaissez un peu, j’ai procrastiné. Disons que j’ai bossé sur un truc, puis un autre. Je n’ai pas beaucoup avancé (sauf sur ma bibliographie et mon portfolio qu’il faut que je rende, merde quoi) mais j’ai fait des bouts de trucs. Je suis convaincu qu’à terme, en mettant des trucs bouts à bouts on finira par obtenir un genre de machin et que ça aura de la gueule. Ou alors ça sera pointless.

 

Histoires de périnées

Lundi et mardi dernier nous avions des cours forts attendus. La seule fois où on nous a fait venir à l’école à 8h en dehors d’une période de stage. C’était un cours spécial de mécanique obstétricale avec une prof tellement connue que je ne vais pas m’aventurer à citer son nom. Juste que ça repose sur des postures. Et là normalement, la plupart des sages-femmes qui me lisent ont un nom qui leur vient en tête. Je vais l’appeler G.

Une série de cours et de TD aussi. Des séances de plus ou moins préparation à la naissance avec des réflexions sur le périnée. Parce qu’un périnée, tout le monde croit savoir ce que c’est. En fait c’est même très drôle avant que G nous sorte les IRM, parce que tout d’un coup le périnée du cours d’anatomie et celui des IRM, ben c’est pas le même. Pas du tout d’ailleurs. Vous savez, le plancher musculaire façon corbeille qui retient tout ? Et ben en fait c’est plus un genre de coussin gonflable qui amortit. Mais en dissection ou sous anesthésie générale, ce coussin bombé ressemble à une corbeille.

Donc d’après G, l’obstétrique qu’on apprend avec un bassin fixe, une poussée bloquée et une tonification du périnée, ben c’est pas une bonne obstétrique pour les pronostics maternels.

Et genre c’est en avant dernière année qu’on nous en parle quoi.

Mais la bonne nouvelle c’est qu’on a vu comment faire les accouchements sur le côté, à quatre pattes, accroupi, en suspension. Je serai donc très content de le pratiquer dès que possible. L’année prochaine par exemple. Parce que mon prochain stage de salle c’est un bon gros niveau 3 ultra-pathologique, et que je sens que si je leur parle d’accouchement à la mahométane, ils ne vont pas vraiment kiffer.

 

Et donc, outre ces théories, nous avons fait de faux accouchements du siège (au cas où, avec des bébés et des vulves en silicones) et regardé plein de vidéos sympa où le siège complet sort façon pain de sucre. Vermelin mon amour ! Forcement, voir les manœuvres sur un bébé à terme par rapport aux petits prémas, ça change un peu la donne.

Et puis nous avons appris a faire des exercices pour sentir notre périnée bien comme il faut. Savoir ce que ça fait de se mettre en position chasse neige ou grenouille par exemple et … Et ce jour là votre héros se rendit compte qu’il ne pouvait pas s’entrainer à ça parce qu’il lui manque le périnée antérieur. Sur mon tapis, en train de regarder le plafond, pendant qu’une dizaine de filles essayaient « d’aspirer de l’eau avec leur vagin », et bien moi je me tournais les pouces.

Je sais que j’aurai le même problème si je me met un jour en tête de faire la formation pour apprendre la rééducation du périnée.

 

Dans un an

Dans un an je regarderai mon professeur droit dans les yeux, j’aurais mis un magnifique costume gris, une chemise, une cravate (ou pas), et devant un amphithéâtre ampli de mes pairs je ferai ce qu’on fait les dernières années à la fin de la semaine dernière : je soutiendrai mon mémoire.

Je soutiendrai mon mémoire et cela sera plutôt sanglant d’ailleurs.

 

J’aime bien les soutenances de mémoire. D’une part parce que ça permet de réfléchir un peu plus sur ce qu’on fait. D’autre part parce que c’est beaucoup moins chiant que les cours. Il y a toujours des thèmes relativement surprenants qui émergent avec moult idées de sujets. D’ailleurs il faudrait créer une boite sur internet avec tous les sujets intéressants qui pourraient être traités en recherche. Je suis sûr que ça pourrait être un bon point de départ. Presque amener des sages-femmes en activité qui tomberait dessus, à se dire « Tiens, c’est pas con comme idée, si je bossais là-dessus ? »

Ce que j’ai retenu c’est surtout les deux mémoires historiques qui ont conclu ces soutenances : un sur l’allaitement à Port-Royal au 19e siècle (avec des histoires de battle Port-Royal/Enfants trouvés sur le lait d’ânesse) et l’autre sur la prévention de la mortalité maternelle à la fin du 19e siècle.

Au moins ces soutenances me donnent un point de départ pour la mienne : je sais en gros comment soutenir un mémoire historique. Mais il me reste tant de bibliographie à faire, tant d’hypothèses à affiner. Et 20 à 30 entretiens … cela va représenter un travail terrible. Je dois voir ma directrice de mémoire dès que possible.

Publicités

§ 13 réponses à Méta-périnées

  • Ah je savais que les hommes avaient un périnée mais je ne connaissais pas les différences.
    Bon, est-ce que ça t’empêche d’exercer ? Non hein. Est-ce que les gynécos ne sont que des femmes ? B’alors.
    Ensuite pour ta thèse, yeah les choses super-sérieuses se profilent ! La recherche de sujet c’est pas ce qu’il y a de plus marrant justement ?

    *suis déjà méta-sortie*

  • ambresf dit :

    ouah, un costume pour la soutenance? ;)

    j’ai fait la formation avec G, avec nous il y avait un interne qui a du ressentir la même chose que toi… et nous, ça nous avait fait beaucoup rire…;)
    j’espère que tu auras la chance de pouvoir faire des accouchements dans tout plein de positions lors d’un prochain stage… après, faut que la patiente soit d’accord hein! ;)

    • Gromitflash dit :

      Il faut le costume pour la soutenance ! Totalement !

      Et tu te retrouves vraiment con à essayer de mobiliser ton vagin imaginaire.

      Par contre je sais que les quelques petits endroits où je vais les prochains temps me réservent des accouchements académique en position gynéco. J’aménagerai, pas grave.

  • sfelly10 dit :

    Si tu veux jpeux te filer un nom d’hopital ou tu pourras faire des accouchements sur le coté et à 4 pattes avec moi ^^!
    Alors on déchire les esf 4 non?

  • AC dit :

    C’est clair qu’on a été géniales :)
    Les 30 !

  • AC dit :

    par contre, un conseil, pas de fiches quand tu soutiendras ton mémoire… Ca fait moche qq un qui lit ses fiches.

    • Gromitflash dit :

      Je note !
      Le texte par coeur !

      • AC dit :

        C’est pas le texte par coeur, perso j’avais pas appris ce que je devais dire, mais plutôt connaître ton sujet sur le bout des doigts pour ne pas te sentir perdu… Moi je racontais des trucs différents selon mes entraînements et le jour de la soutenance j’ai dit encore des trucs différents :P
        Et ça c’est de la vraie soutenance, le but étant de convaincre les derniers réticents que ton mémoire est vachement bien. :D

  • libellule dit :

    eh eh même les mamans qui ne sont pas SF ni ESF connaissent pour la plupart la fameuse Bernadette :-)
    En lisant ton article, ça me fait penser qu’il faut que je fasse mes exo de rééduc du périnée prescrits par ma super SF !
    J’adore ton blog !

  • ambresf dit :

    oulà, nous pas de costume obligatoire (j’ai fait ma soutenance en jean…;)) et on avait droit aux fiches… même si effectivement, valait mieux pas avoir trop le nez dessus!

  • tu as rencontré Bernadette *_* Tu peux pas savoir comme je l’aime. Presque autant que l’anesthésiste qui a posé la péri !

    Je savais pas que les hommes n’avaient pas le même périnée que nous. Anecdote marrante, mais t’inquiète pas pour ton avenir. Le fait que la sage femme connaisse son propre périnée ne m’a pas beaucoup aidé pour la rééducation, le fait que tu n’en ais pas n’aidera pas plus.

    Et pour l’accouchement en position yogi (quatre pattes,…) y a plein de mères qui désespèrent de ne pas croiser la route de sf qui veulent bien s’adapter à cette demande. Je me souviens entre autre de cette éthiopienne qui disait fièrement qu’elle accoucherait accroupie comme elle avait vu sa mère le faire, et la sf de la préparation lui dire « je sais pas si les sf de l’hôpital savent le faire, c’est pas sur qu’on vous y autorise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Méta-périnées à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :