The Stupid End of the world

samedi 21 mai 2011 § 1 commentaire

Je voulais écrire mais vous savez. En fait j’avais beaucoup de choses à écrire, mais il y a des choses que je me refuse à écrire depuis le début. Un peu les règles du jeu.

Il s’est passé beaucoup de choses depuis le 12 mai. Et donc je vais essayer de faire quelque chose de digeste sur cette semaine qui n’a pas été de tout repos.

 

Amiens

Le week-end dernier avait lieu à Amiens le Conseil d’Administration de l’Anesf. Dernier CA d’une année riche en émotion, un mois et demi avant le congrès national des étudiants sages-femmes de France qui aura lieu à Marseille en Juillet. J’ai hâte.

J’ai pu visiter la ville avec des amiénois (vu que je commence à les connaître, depuis le temps). Ils m’ont montré leur ville, leurs bars, leurs traditions et leurs histoires. J’ai pris quelques photos ratées, parce qu’elles ne rendent pas hommage à la ville. Un mélange étrange de France et d’Angleterre, avec ses bâtiments en brique rouge, ses constructions industrielles, ses ponts nombreux au dessus de la Somme et son ambiance étudiante très gaie.

On a parlé de beaucoup de choses, de la manifestation, de la réaction fort sympathique du SynGOF (je n’y reviendrai pas, @10lunes leur a déjà taillé un bavoir asse conséquent). Je suis contraint au secret, mais je peux assurer que les débats ont été animés et passionnés comme jamais. Je sens que nous sommes à l’aube de quelque chose.

 

J’ai quitté Amiens le cœur plein de tristesse après avoir mangé un dernier morceau avec quatre marseillaises qui s’en retournaient chez elles. On a partagé des histoires de chasse, des anecdotes. Et après j’ai fait un peu de tourisme avec un autre amiénois dans la ville en parlant de la soirée de la veille. Un des meilleurs CA de ma vie je pense. Et ce n’est pas encore fini.

 

Un bloc, un anesthésiste.

J’ai fini mon stage d’anesthésie. Hélas. Pour un stage de bloc, j’aimais bien. Je me posais dans le bureau avec les anesthésistes, on parlait, de temps en temps on allait au bloc, poser une rachi, faire une anesthésie générale. Et ensuite on parlait. Beaucoup.

Il faut dire qu’il y avait matière. D’abord sur les obstétriciens qui m’ont relativement choqué sur leurs conduites à tenir (« On a une patiente à 32 semaines, elle a une pré-éclampsie et les transa commencent à être un peu élevée [75 et 79 ndlr], on la césarise ! ») et autres joies de la Césarienne en urgence qui met 40 minutes à arriver au bloc. On notera aussi une grosse entrée de l’affaire DSK dès le début de la semaine qui a alimenté encore plus nos débats.

 

J’ai beaucoup aimé l’ambiance, j’ai beaucoup aimé les pros avec qui j’ai bossé, et ça me désole d’autant plus que je sais que je ne voudrai jamais aller bosser dans cette mater.

 

On the edge

Et donc, c’est ainsi que se termine le monde, d’après ce que dit un pasteur fondamentaliste américain. Je sais bien qu’il s’agit sans doute de bêtises mais, s’il y a une chose que j’ai appris, c’est qu’il ne faut pas se moquer de la religion des autres. Oups.

Il y a tellement de choses que j’aurais voulu finir avant que le ciel ne s’ouvre en deux, déversant sur le monde des cohortes d’anges et de trompettes pour nous chopper sous les bras, nous balancer à genoux devant un truc (d’après le bouquin, plutôt un barbu et un agneau, mais bon le mec qui a écrit ça avait des champignon hallucinogène sur le pas de sa porte) pour qu’il nous explique que là, il va pouvoir s’occuper d’une partie d’entre nous et que les autres attendrons bien 2012.

Je me demande où j’irai. Ah non, c’est vrai. Je sais très bien où j’irai.

Parce que la bonne réponse était « Mormon » (comprendra qui peut).

 

Au moins nous saurons si Sadam Hussein et Lucifer ont ouvert une boite disco depuis le dernier épisode. Ca ne nous fera pas de mal.

Et si ce n’est pas la bonne fin du monde, et bien il y a la révolution espagnole et une bonne trentaines d’autres occasions. Alors tant qu’à faire, moi je vais passer une soirée de fin du monde.

Publicités

§ Une réponse à The Stupid End of the world

  • La réponse est mormon, « South Park » ?
    j’ai aussi l’impression que là s’arrête le monde de temps en temps. Mais c’est parce que je suis un de ces mormons millénarismes. Hé, j’avais la bonne réponse. Bon d’après South Park, c’est pas une garantie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement The Stupid End of the world à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :