Hésitation, version sans canines

vendredi 10 juin 2011 § 8 Commentaires

Je n’ai pas écris depuis longtemps. Pas le temps, pas la motivation, pas l’envie en fait. Vous savez, j’avais d’autres priorités.

Mais bon, il est venu le temps.

 

Stage ? Non.

J’aurais pu écrire sur mes stages. Après tout, sur un blog d’étudiant sage-femme c’est ce qu’on s’attend à trouver n’est-ce pas ? J’ai donc fini (à regret) mon stage au bloc opératoire. J’ai ensuite fait mon stage de préparation à la naissance où j’ai eu la joie d’apprendre des points d’acupunctures, des méthodes de massage, de shiatsu. Au vu de mes dernières gardes en salle de naissance je vois que cela m’a été profitable parce que j’ai pu beaucoup appliquer des méthodes mobilisations en début de travail. Comme quoi.

Mais ça ne m’amusait pas tant que ça. Je veux dire : j’ai passé ma semaine de préparation autant à apprendre du chant prénatal et de la dynamique de groupe qu’à manger des pizzas avec une copine qui habitait en face, à boire des bières et à discuter de l’intersyndicale sage-femme et des retombées de la manifestation du 12 mai. Sur ce dernier point je m’impose un devoir de réserve à l’écrit, mais tout de même.

 

Et puis ensuite j’ai eu cours. J’ai eu mon partiel de psychologie qui a fait râler toute la promotion parce que la prof a posé un cas clinique un peu bâtard. J’ai eu une évaluation (olol²) d’anglais qui était plus un gros fourrage de mot clé qu’une réelle épreuve. Et puis tout le monde s’est dit au revoir, à bientôt, et tout ça. Parce que c’était les derniers cours de l’année. La fin.

 

L’année prochaine

La grande question actuellement, c’est : je fais quoi de ce blog l’année prochaine ? Parce que mine de rien, je me rends compte qu’il va y avoir pas mal de choses qui vont rendre la tenue de ce blog difficile. D’une part un probable engagement associatif qui m’imposera un devoir de réserve très important sur beaucoup de thématiques. Je ne pourrai pas être aussi libre de parole que maintenant sur beaucoup de sujet.

Le plus probable c’est que je vais passer mon compte Twitter en protégé, et sans doute changer de pseudonyme. Gromitflash a vécu, mais c’est le pseudonyme que j’avais quand j’avais 9 ans sur caramail. Il a grandit avec moi, et je me dis qu’après 14 ans de bons et loyaux services il va quand même falloir que je trouve autre chose. Mais chaque chose en son temps. Je pense qu’en même temps je vais changer de blog vers début juillet. Ceux qui le voudront auront droit à l’adresse. Les autres… ben, débrouillez-vous. J’aime mon lectorat, mais bon. Sans doute que je continuerai à tenir un peu de ce blog quand même, parce qu’il commence à avoir pas mal de visite, et donc je vous ferai un petit truc de temps à autre.

Sur un deuxième blog, donc, je vais un peu protéger ce que j’écris, et surtout je vais pouvoir écrire des choses beaucoup plus personnelles. J’espère surtout que @Exirel aura le temps de se pencher sur mon projet d’écriture non linéaire… mais bon, je ne vais pas tirer des plans sur la comète dès maintenant.

 

Un pas en arrière, un genou à terre

Juste avant de finir, j’ai commencé mes gardes. Deuxième stage de salle de naissance d’avant dernière année. Le cœur qui bat vite avant chaque garde, un peu de stress aussi. J’ai une autonomie qui me fait tourner la tête, et on m’écoute.

Je n’étais pas préparé à avoir autant d’autonomie, à ne pas avoir une sage-femme qui travaille autant que moi sur la patiente. Je sais qu’elle suit le dossier, je sais qu’elle suit le travail également, je sais qu’elle est là.

 

Mais Lundi, avec un rythme qui devenait pathologique, à dilatation complète, elle a juste fait un pas en arrière, m’a regardé et m’a dit « Bon, tu fais quoi maintenant ? » et j’avoue que cette situation m’a fait peur. C’est une situation d’urgence, et pour la première fois je me suis retrouvé face à une patiente et son bébé à naitre à devoir prendre très rapidement une décision pour que tout se passe au mieux. Je mentirais si je disais que tout s’est passé parfaitement parce que je suis un étudiant trop balèze. Non, j’ai eu peur, j’ai hésité une dizaine de seconde. J’ai regardé la sage-femme et elle a vu mon hésitation. Et j’étais heureux de l’avoir pour prendre la main avec moi.

Le même cas de figure s’est représenté à ma deuxième garde de nuit et ça allait déjà mieux. Je sais que ça viendra, mais je mesure parfaitement que je ne suis pas encore au niveau du diplôme d’état et que je ne suis qu’un étudiant. J’apprends toujours. Et c’est bon.

 

Je ne sais pas ce que cela donnera demain, mais je vais me donner !

Publicités

§ 8 réponses à Hésitation, version sans canines

  • ambresf dit :

    on est tous passé par là, et c’est comme ça qu’on apprend… et puis, même diplômés, on hésite parfois, on a besoin de l’avis d’un(e) collègue…
    moi, je la veux bien, la nouvelle adresse ;)

    • Gromitflash dit :

      Tu l’auras !
      J’ai vu hier dans la journée qu’on avait toujours matière à hésitation, même après 15 ans de bouteille. J’ai presque l’impression de voir une statue qui tombe de son piédestal : je commence à partager les mêmes doutes que mes collègues diplômées.

  • Lise dit :

    je prends l’adresse aussi :-)
    Lise

  • sfelly10 dit :

    Moi aussi je veux bien l’adresse.
    C’est normal de douter, et comme dit Ambre ça permet de se remettre en question et d’être un bon pro (j’essaye de me rassurer un tant soit peu à J-13).
    Bon courage pour l’an prochain, garde toi du temps pour réviser aussi, tu vas en avoir besoin ;-)

  • Zizanie dit :

    Je me fais discrète mais si nouveau blog il y a, je veux bien continuer à te lire.

  • Get72 dit :

    Même diplômé, on continue à apprendre, bien heureusement, sinon ce serait vite un peu chiant. Et puis celles qui pensent tout savoir sont pas vraiment les meilleures sages-femmes (doux euphémisme)
    Moi aussi je veux bien la nouvelle adresse.

  • Une sage-femme qui t'a démasqué dit :

    Moi aussi, moi aussi, je voudrais la nouvelle adresse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Hésitation, version sans canines à Journal, deuxième partie..

Méta

%d blogueurs aiment cette page :